Actualités

POURQUOI LES PRODUITS DE COMBLEMENT RENCONTRENT-ILS UN VRAI SUCCES ?

Capture D’écran 2017 11 27 à 20.14.05

L’injection de produits de comblement est devenue un des actes les plus pratiqués en médecine esthétique. Alors que la toxine botulique corrige les rides d’expression, les peelings lissent l’épiderme et les lasers restructurent le derme, les injections d’acide hyaluronique et autres produits de comblement permettent de remodeler le visage.

L’histoire des injections a considérablement évolué depuis l’apparition des premiers produits injectables résorbables, le collagène dans un premier temps puis aujourd'hui l’acide hyaluronique.
Avec les injections d’acides hyaluroniques de faible viscosité nous pouvons corriger des rides ou la perte du contour des lèvres.
Avec l’apparition de produits plus épais, l’objectif de ces traitements est porté sur la correction des pertes de volume en injectant en profondeur : creusement des joues et des tempes, sous l'oeil ( cerne, vallée des larmes ), relâchement du bas du visage, sillons profondes, creux par perte de la graisse sous-cutanée, etc… C’est alors qu’est née la nouvelle approche des traitements esthétiques du visage destinée à récupérer son architecture, sans exagérer les traits mais en redonnant au contraire un aspect naturellement rajeuni.


L’acide hyaluronique présente d’énormes avantages ; il est résorbable, possède une excellente tolérance, il s’intègre et se positionne parfaitement dans les tissus en offrant un résultat immédiat et naturel généralement jusqu'à 18 Mois. Avec les bons produits et une technique adaptée.

LA NOUVELLE CHIRURGIE ESTHÉTIQUE


Capture D’écran 2017 11 11 à 18.42.46

Les chirurgiens esthétiques utilisant des aiguilles ne sont plus simplement, comme l'a dit un confrère, des «chasseurs de rides». Avec des perspectives très évoluées sur ce qui constitue vraiment un regard juvénile, les chirurgiens injectent maintenant une foule de composés pour soulever, modeler et contourner le temps.
La plupart des consultations ne durent pas plus d'une heure et les temps de récupération sont également rapides.

À partir de 50 ou 60 ans, la plupart d' entre nous ont perdu environ 20% des os du visage et de la graisse, et comme en conséquence, nos visages s'affaissent et semblent décharnés..

Contrairement aux traitements plus superficiels, le traitement consiste à injecter de l'acide hyaluronique sous la couche dermique, pour effectuer un pilier de soutient de la peau au niveau des joues, des sillons nasogéniens. et, le plus efficacement, aux niveaux des tempes.

Les tempes sont vieillissantes, elles fondent avec le temps. Autant de raisons que de s’approcher d’un visage avec une intégration en 3 dimensions de celui-ci.

LES STIGMATES DE L'ÂGE NE SONT PLUS UNE FATALITÉ

Capture D’écran 2017 11 06 à 16.54.58

Les stigmates de l’âge ne sont plus une fatalité grâce à des techniques maitrisées, plébiscitées et reconnues dont le #ChicLift en fait partie.

Ce regard des 20 ans est envié, il parait donc logique que de nombreuses patientes consultent avec comme idée d’agir sur leur regard fané.

Encore plus légitime lorsque le regard est situé au coeur de l’âme, son reflet même.

Les nouvelles techniques et produits injectables ont conduit à une approche globale pour le traitement des signes de vieillissement. Cependant, peu de documentation publiée sur les procédures impliquées dans cette approche et, actuellement, aucune recommandation validée n'existe.

J’ai donc voulu fournir un guide détaillé et pratique de la restauration du volume de la partie médiane du visage et du rajeunissement de la zone du regard sur la base de recommandations de consensus d’experts à l’heure ou les actes de chirurgies esthétique sont en déclins par rapport aux actes non invatifs comme les injections en font parties.

La conclusion ?

La combinaison de traitement, en combinant par exemple injections de Botox, d’Acide Hyaluronique et de produits volumateurs apportent indéniablement un embellissement et un rajeunissement optimal de cette zone.

Les injections de toxine botulique ( Botox ) ont 35 ans de recul et, entre de bonnes mains, ne présentent strictement aucun danger. Si on décontracte les muscles du contour des yeux avec des injections de toxine à faible dose, on ne change pas l’expression du regard mais on prévient, le plus longtemps possible, les contractions à l’origine des rides.

N’oubliez pas que chaque regard a sa propre morphologie et ses caractéristiques qui lui donnent sa personnalité et son charme.

Un dernier point, saviez-vous que les chercheurs ont déclaré que la structure de l’œil et la personnalité pourraient être liés car les séquences des gènes responsables de l’iris contribuent également au développement du lobe frontal du cerveau, qui est la carte mère de la personnalité ?
Cela est une autre histoire…

Un simple geste pour retrouver une peau sans les imperfections

Capture D’écran 2017 10 12 à 16.34.11

Pour effacer les ridules, estomper des taches ou redonner de l’éclat le peeling reste très plébiscité par les patients.

Plusieurs intensités et toujours le même principe : une exfoliation plus ou moins profonde des couches supérieures de l’épiderme.

Pour cela on utilise des acides plus ou moins concentrés selon le type de traitement, pour rafraîchir le teint, estomper les taches  et faire disparaître certaines cicatrices.

Du simple « coup d’éclat » à un lissage complet des rides et ridules.

Quelles zones traités ? Toutes les zones ! les fripouilles des paupières, les ridules parcourant le contour de l’oeil, le front, les joues, les rides « code-barres » du contour de la bouche, le décolleté et même les mains !

1ère étape > préparation de la peau à faire chez soi pendant 3 semaines par application d’une crème.

2e étape > la séance de peeling au cabinet. Après nettoyage et dégraissage de la peau à l’aide de lotions spécifiques, j’applique le produit acide pendant quelques minutes, à l’aide de cotons tiges.
Ensuite, la solution acide est neutralisée rapidement avec une lotion alcaline puis rincée à l’eau. Une crème adoucissante est alors appliquée.

On peut continuer sa vie professionnelle. Ce peeling peut se pratiquer toute l’année et sur tous types de peau

COMMENT SE CONSTRUIRE ET PROPOSER UNE NOUVELLE EXPÉRIENCE VIS-À-VIS DE SON PATIENT ?

Capture D’écran 2017 10 06 à 19.32.35

Cela commence par une attention tournée vers l'humain et vers la diversité des cultures, après 30 ans passés au Centre Hospitalier Universitaire de Nice à m’occuper de patients atteints de maladies ou de traumatismes de la face et du cou. À tout moment de ma carrière j’ai du faire face à des cas difficiles. Il a donc fallu réparer ou restaurer la fonction puis le naturel, même quand certains jettent l’éponge.

De plus, j’ai toujours eu cette passion de connaitre différentes cultures autour du monde. Cela m'a permis de me former aux visages de toute ethnie, de tous les 5 continents.

Cette approche ne va pas sans des hautes qualifications, ainsi que la.publication de travaux scientifiques existant sous forme d’articles scientifiques et de films publiés pour les revues médicales les plus lues et les plus cotées (Plastic Reconstructive Surgery journal/PRS Global open access, Dermatologic surgery...).

Cette passion de comprendre et d’apprendre m'a donné la joie de créer le concept EIFFEL TOWER Nose Lift qui offre une méthode particulièrement efficace et naturelle pour remodeler le nez, mais aussi l’HEART OF FACE en 2006, qui est le premier concept de rajeunissement insistant sur la beauté du visage en forme de cœur, repris en Asie par mes confrères et par des firmes cosmétiques.
Sans oublier le FACESCULPTURE qui est un remodelage global par injection, anatomique et doux du visage en 3 dimensions; ou encore le CHIC-LIFT (rajeunissement du regard par chirurgie ou injection) en 2016 pour ne citer qu’eux…

Training & Learning à Singapour

Training et Learning à Singapour : anatomie de la face et du cou, La beauté asiatique, injections de Botox et d'acide hyaluronique.
On a formé à l'excellence des Médecins venant de Dubai , Turquie , Liban , Koweit , Taïwan , et Thaïlande...

J'ai d'ailleurs été touché par le commentaire d'un de ces médecins, le Docteur Alice LIUI, venant de Taïwan :
"Dear Dr Raspaldo ,I was quite impressed by your anatomy lecture for Botox and injection, and learned a lot from your speech at Singapore academia ! I look forward to see you soon"
Dr Alice LIU

Img 3573

Img 3572

Img 3571

Une séquence amusante publiée par une consœur d'Istanbul !

Img 3574

Img 3570

Img 3569

Congrès

AUSSI MYSTERIEUSE QU’UTILE ; LA TOXINE BOTULIQUE


Capture D’écran 2017 09 28 à 18.26.39

La toxine botulique utilisée en médecine est fabriquée industriellement et utilisée comme médicament à visée strictement locale ; elle est utilisée depuis 25 ans en neurologie, en ophtalmologie et en pédiatrie pour mettre au repos certains muscles à l'origine de manifestations anormales ou douloureuses.

La toxine botulique bloque le muscle en inhibant la libération d’un neuromédiateur responsable du passage de l'information entre le nerf et le muscle. C'est cette acétylcholine qui entraîne la contraction musculaire ; lorsqu'elle bloquée, la contraction des muscles ne peut plus se faire. Il s'agit d'un phénomène qui n'altère ni le muscle ni le nerf, réversible lorsque la toxine est éliminée. C'est cette propriété qui est utilisée avec la toxine botulinique que j’utilise au cabinet ( Botox ).

Je l’utilise essentiellement pour les rides d'expression du haut du visage (tiers supérieur de la face). Dans cette partie du visage, la peau et le muscle sont accolés, formant un véritable couple dont le résultat est la création de rides dites « d'expression ». Le relâchement musculaire obtenu quelques jours après les injections est réversible ; il ne dure que de 4 à 6 mois, période au bout de laquelle il faudra renouveler l'injection si l'on veut obtenir le même résultat.

Une analyse précise de l'ensemble du processus de vieillissement du visage est fondamentale, car je pourrait être amené à recommander l'utilisation combinée de produits et des techniques différentes visant à obtenir une action plus globale.

LE CONTOUR DE L’OEIL EST DEVENU UNE PRÉOCCUPATION MAJEURE DANS LA RECHERCHE D’UNE BEAUTÉ GLOBALE

Capture D’écran 2017 09 20 à 15.39.11

La peau du contour de l'oeil possède une structure très atypique qui la rend vulnérable. C'est physiologique, cela concerne tout le monde. La peau y est vingt fois plus fine que sur le reste du visage. Elle est aussi moins riche en collagène, en fibres élastiques, et elle possède très peu de graisse sous-cutanée, deux éléments qui favorisent la distension et le relâchement. 


Mais ça n'est pas tout, s’y ajoutent une paresse de la  circulation sanguine et lymphatique et des sollicitations incessantes de 22 muscles, dont 14 qui s'activent toutes les 10 secondes, sans compter 28.000 battements de cils par jour. L'expressivité de notre visage détermine clairement l'intensité et la précocité des rides d'expression, mais notre mode de vie a aussi un impact. Le contour de l'oeil prend de plein fouet les méfaits du tabac, de la pollution, des yeux plissés devant les écrans et d'une mauvaise alimentation.

Trop salée, elle provoque des poches, tandis qu'un foie paresseux ou malmené par les excès est source de cernes bleutés. La réalité est telle que dès 25 ans, notre regard peut commencer à flancher.

Sans omettre que le crâne évolue de façon importante entre 20 et 60 ans. L'orbite s'agrandit vers le bas, l'os perd de sa densité, les muscles flanchent en raison des milliards de contractions répétées durant une vie. L'œil s'arrondit car l'ouverture des paupières supérieures se modifie. Le creusement de la paupière inférieure est dû au recul des tissus qui basculent vers l'os.
Parallèlement, la graisse sous orbitaire se déplace vers la pommette. C'est cet affaissement qui donne un air fatiguée et triste.
D'après une étude effectuée auprès des femmes la préoccupation première sont les cernes (37%), les rides (34%), les poches sous les yeux (15%) et les paupières tombantes (9%)... Il existe cependant un ensemble de solutions combinables !

RIDE DE LA PATTE D’OIE, RIDES SUR LE FRONT, LE BOTOX FAUT-IL Y AVOIR RECOURS ?

Raspaldo D’écran 2017 09 06 à 19.15.16

En France, six actes de médecine esthétique sur dix sont des injections de toxine botulique. Avec une croissance régulière de 10 % par an, la technique séduit de plus en plus de femmes, et de plus en plus tôt.

Les moins de 35 ans sont deux fois plus nombreuses à se faire injecter que les plus de 55 ans. Pour ces femmes bien décidées à retarder les signes du vieillissement, comme pour toutes ses accros, le Botox reste un produit magique et sûr pour lisser les rides.

La technique est sûre puisque le monde médical l’utilise depuis 1977 pour corriger le strabisme du nouveau-né. Le danger réside pas dans le produit, mais dans la main du praticien. À la bonne dose, la toxine botulique est efficace pour diminuer la contraction du muscle. Mal dosée ou injectée au mauvais endroit, elle peut être responsable d’un œil fermé, d’un sourire asymétrique ou d’un front figé.

Ses effets s’installent lentement, en trois à quinze jours, et durent entre trois à six mois, selon la quantité injectée.
La question cruciale ; À quel âge commencer ?

En principe, quand on en ressent le besoin. Mais pour retarder l’apparition des rides, certaines n’hésitent pas à miser sur des traitements précoces. Le but n’est plus de corriger les rides, mais de les empêcher de survenir.

Combien de fois dans sa vie ?
Si on a commencé suffisamment tôt et que l’on s’entretient, il n’y a pas de limite. On peut se faire injecter toute sa vie, à la seule condition de respecter un délai de trois mois minimum entre deux séances, sous peine de développer des résistances à la toxine, qui deviendrait inopérante.


Pour celles qui ne font pas la chasse aux rides et veulent retrouver un visage frais et reposé, le Botox est un traitement de référence qui se suffit à lui-même

EST-CE POSSIBLE DE SE RÉVEILLER PLUS JEUNE ?


Régénérer la peau pendant le sommeil et afficher des traits reposés au réveil.

Cette obsession s’impose comme la préoccupation numéro un de 60 % des femmes, avant les rides ; et fait flamber les actes de médecine esthétique.

C’est dire combien la fatigue gâche la vie de nombreuses personnes.
Il y a vingt ans, les femmes consultaient dans l’espoir de ­rajeunir. Aujourd’hui, elles nous ­demandent d’avoir l’air plus reposé. Dès l’âge de 30 ans, près d’un tiers des patientes se plaignent de leur visage triste et défraîchi. Elles s’étonnent d’afficher des traits tirés même après une bonne nuit de sommeil.

Mais elles vivent souvent à deux cents à l’heure, et, quand le corps a trop puisé dans ses réserves, cette baisse d’énergie finit par se voir : le teint devient grisâtre, les cernes se creusent, le regard s’affaisse, les tissus se relâchent, tout se contracte – les rides du lion et du front, les plis d’amertume – et on paraît dix ans de plus. 
Derrière ces signes extérieurs de fatigue cutanée se cache un véritable ­bouleversement du métabolisme. En surrégime, l’organisme génère une grande quantité de déchets qui empêchent la peau de récupérer.  Quand on est surmené ou stressé, non seulement on sécrète moins de mélatonine, puissant antioxydant et réparateur cellulaire universel, mais on produit plus de cortisol, qui est un gros destructeur de collagène. Et ce n’est pas tout. La ­glycation, à l’origine de la rigidification des fibres du derme et donc des rides, s’accélère, tandis que le protéasome, l’éboueur cellulaire chargé de nettoyer les protéines détériorées, est débordé.

Traiter l’éclat ne suffit pas, il faut agir sur tous les signes de fatigue et amplifier les mécanismes de régénération cellulaire à l’œuvre durant le sommeil.

C’est sur cet objectif que nous pouvons envisager un protocole « régénération » lors de votre visite au cabinet.

LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE EST EN PLEINE (R)ÉVOLUTION

Raspaldo

Les progrès en chirurgie esthétique sont considérables. Je suis ravi de voir ce que nous pouvons réaliser aujourd’hui grâce à l’engouement, à l’implication qui souffle dans le monde de la chirurgie.

Les technologies s’améliorent , de nombreuses ressources sont maintenant disponibles pour nous accompagner à offrir des solutions personnalisées à nos patients, jonglant entre les actes de médecine et de chirurgie esthétique.

Nous disposons de procédures plus précises, plus fiables. Nous avons aussi réussi à réduire le temps des opérations en les rendant plus sécuritaires pour les patients.

Une autre évolution est l'amélioration des dispositifs médicaux, aussi bien ceux utilisés en médecine qu'en chirurgie esthétique. Ce sont des produits d'ingénierie qui renferment de nombreuses années d’études et de mise au point.

Sans oublier de préciser que les produits continuent à s’améliorer réduisant ainsi les douleurs, ou le temps de l’éviction sociale tout en améliorant le résultat immédiat et garde le naturel à long terme. Par exemple la qualité des produits injectables est meilleure: Ils durent plus longtemps, leur "toucher" ou texture sont plus naturels et les effets secondaires très très réduits. Notamment grâce aux innombrables formations auxquelles nous contribuons depuis 25 ans à travers le monde.

L'évolution majeure de la chirurgie esthétique est sans conteste dans ces deux principes:
l'amélioration des procédures non invasives et le naturel du résultat .

Je souhaite remercier les scientifiques qui nous aident à améliorer nos procédures, ainsi que mes confrères qui pour beaucoup œuvrent à l’avancée de la science pour le bien de nos patients.

Précisons également la mise en place de la certification "IMAL" ISO qui permet aux patients de bénéficier de procédures de qualité faisant appel à un outillage adapté et perfectionné.

L’ASSOCIATION TOXINE BOTULIQUE ET ACIDE HYALURONIQUE POUR DES RÉSULTATS PLUS DURABLES

Capture D’écran 2017 07 30 à 14.55.36

Quelle association peut être envisageable en vue de faire perdurer les effets des produits de comblement tel que l’acide hyaluronique ?

L’association toxine botulique et acide hyaluronique semble prometteur pour prolonger la durée de vie des produits de comblement en réduisant l’activité musculaire dans la région traitée. Cette observation fait suite à de multiples études scientifiques.

Pour les patients ayant recours à une injection d’acide hyaluronique, la dégradation précoce des produits de comblement à base d’acide hyaluronique limite la durée de l’amélioration esthétique.
Le degré d’amélioration est non seulement affecté par les propriétés des produits de comblement mais aussi par l’application d’autres forces, y compris les forces des muscles environnants.

En reposant les muscles peauciers nous pouvons préserver les implants d’acide hyaluronique des forces qui s’exercent pendant des mimiques.

D’après les dernières études scientifiques , trois mois plus tard la toxine botulique fairait baisser le taux de dégradation du gel d’acide hyaluronique de 42 %. Par ailleurs, le volume de produit restant était supérieur de 50 % du côté où la toxine botulique était utilisée.

La différence est non seulement mesurable mais aussi visible, ce qui étaye l’expérience clinique, à savoir que l’injection de toxine botulique combinée aux injections d’acide hyaluronique donne des résultats plus durables chez les patients .

QUELS SONT LES CANONS DE LA BEAUTÉ CONTEMPORAINE ?

Capture D’écran 2017 07 22 à 17.38.42

La beauté, si fluctuante, si subjective, est un enjeu crucial pour de nombreux acteurs du secteur de la beauté. Et de plus en plus, dans un monde où des techniques chirurgicales deviennent accessibles à un grand nombre.

Un enjeu d'autant plus important que le physique détermine fortement la vie des individus. Les gens se conforment souvent à l'image qu'on se fait de leur personne, donc de leur beauté ou de leur laideur.

Les avantages liés à la beauté sont perceptibles en termes d'embauche, de réussite professionnelle et plus généralement d'ascension sociale. La tentation d'instrumentaliser la chair est amplifiée par ce poids des apparences. Il est donc évident que le nombre d'interventions augmente et qu'elles sont pratiquées par des spécialistes différents (ophtalmologues, dermatologues ou gynécologues… )

Les critères bougent, il n'y a rien d’éternel. On peut être beau, et surtout belle de différentes manières, même si certains clichés continuent de s’imposer. Sachez que la beauté est construite par la publicité, selon des critères de luxe. C'est une beauté imposée, qui est censée faire envie afin de créer des stéréotypes. La vraie beauté est une question d’âme, celle que la chirurgie esthétique peut souligner.

LE COU EST-IL DEVENU LE NOUVEL ÉLDORADO DU CHIRURGIEN ?


Capture D’écran 2017 07 17 à 13.14.28

Il porte notre tête sur nos épaules, pas question donc qu’il accuse le coup. Dès les premiers signes de faiblesse, vous êtes nombreuses à essayer les soins cosmétiques sans réel succès, mais avez-vous essayé les techniques sûres qu’offre la médecine esthétique ?

Deux fois plus fine que celle des joues (2 mm contre 4 mm), la peau du cou se froisse beaucoup plus vite. En réalité, sa texture est très proche de celle des pattes-d’oie, et cette zone est sollicitée de façon incessante par nos mouvements de tête.

Rançon de cette mobilité : des sillons trois fois plus profonds que ceux du visage et un relâchement accéléré. Le décolleté n’est pas mieux loti : sa peau est certes plus épaisse – jusqu’à 7 mm –, mais, dépourvue de graisse, elle se marque de rides verticales. Sans compter que, souvent découvert, il est en première ligne pour réceptionner les UV. Toutes les solutions pour être au top cet été...

Le traitement des ridules du couêtres estompées par de l’acide hyaluronique. Les multi-injections de skinboosters, composés d’acide hyaluronique fluide, sont l’indication idéale pour défroisser l’épiderme mais aussi un acide hyaluronique plus épais.
Dès la deuxième séan­ce, l’épiderme est réhydraté en profondeur, repulpé et redensifié. Une séance par mois pendant trois mois, à répéter chaque année.

Et sur les “cou de dindon ” , qui sont la cause aux cordes platysmales relâchées sous le menton, une injection de toxine botulique dans le muscle peaucier suffit à les gommer. Mais vu la taille de ce muscle, les effets sont forcément éphémères : trois mois au lieu de six.

J’ai également le plaisir de vous recevoir dans un cabinet certifié IMAL, issu de la certification ISO, ce qui est la plus haute garantie de valeur et de contrôle permanent en France.

UN NOUVEL AIR EST ENTRÉ DANS LES CABINETS DE CONSULTATION

Capture D’écran 2017 06 29 à 10.47.05


IMAL ou « INTERNATIONAL MEDICAL AESTHETIC LABEL » est le nouveau standard que vous allez entendre de plus en plus dans un futur proche.

Comment satisfaire un patient et le fidéliser sans se soucier sans cesse de la qualité de service offerte par le cabinet ?

Le patient sera toujours au coeur du dialogue, et le praticien avec son équipe toujours à "son service".

Il est donc fondamental que le praticien intègre à part entière la formation à la qualité de service, au savoir-être et aux codes de l’éthique dans son approche.

Se distinguer de ses confrères passe par l’adoption d’une vision « prospective » d’excellence : développer ses   compétences, se former au concept et aux actes techniques, former l’équipe.

Je suis fier d’être membre scientifique de la société IMAL créée en 2016 pour permettre aux praticiens réalisant des actes de médecine esthétique de bénéficier d’une veille scientifique , d'être soutenus et accompagnés dans leur développement.

Mais aussi d’être reliés à un réseau de médecins ayant les mêmes valeurs pour un partage d’expérience.

Le label « IMAL » est issu de la certification ISO, ce qui est la plus haute garantie de valeur et de contrôle permanent en France.

D'être reconnu par les patients , se différencier, être transparent, proposer les meilleures  conditions de prise en charge, voici une nouvelle page qui s’écrit, tel un nouveau standard.

POURRAIT-ON VOIR UN LIEN ENTRE GRASSE ET LA PROFILOPLASTIE ?


“Il ne peut pas y avoir de hasard.” Que ce soit la ville des senteurs qui ait accueilli un atelier « profiloplastie » a été en quelque sorte la bénédiction de ma présentation.

Comme en atteste ce compliment reçu par mail « Un grand merci pour nous avoir offert cette soirée magistrale d’un haut niveau d’expertise , un vrai challenge de traiter des patientes pas faciles mais ton analyse clinique pertinente et fine , ton rationnel scientifique associés à ta technique d’injection ont été les facteurs clefs de succès. Tout cela m’a donné des idées pour poursuivre cette thématique de la profiloplastie dans l’approche globale du visage ».

Le nez est accueilli comme un roi, dans ce royaume de l’odorat. Respirer par le nez certes , mais le restreindre à cette simple fonction serait presque aussi réducteur que de dire que que le regard nous permet uniquement de voir.

La profiloplastie c’est l’analyse d’un visage dans son ensemble afin d’apprécier au mieux l’équilibre des différentes structures entre elles et l’harmonie faciale, en modifiant subtilement votre profil afin d’apporter harmonie et douceur à votre visage.
Le front ( tiers supérieur ), le nez ( tiers moyen ) qui peut être trop long, trop crochu, trop bossu. Les lèvres qui peuvent être trop plates, peu projetées et le menton qui contre-balance le tout ( tiers inférieur ), ces éléments obéissent à des rapports de proportion précis.

Tout est une question de prise en compte des proportions du visage. Prendre un élément du visage de manière isolée n’apporte pas systématiquement un résultat satisfaisant.
Ainsi lors d’une rhinoplastie médicale si je dois masquer une bosse cela peut se révéler insuffisant si le menton est très fuyant… Donc on l'augmente par des injections .
De même qu’un nez peut paraître un peu petit alors que c’est le menton qui est trop saillant. Le relief des pommettes est souvent lui aussi mis en cause car il participe à cette architecture du visage....

Eiffel Tower Nose-Lift®, Profiloplastie et Chic-Lift®

Hier nous procédions à des injections en séances Masterclass à Grasse, sur une patiente pour une rhinoplastie médicale (Effeil Tower Nose Lift®), une profiloplastie et un Chic Lift®.

Cette patiente a souhaité témoigné de son expérience :

"Bonjour Hervé,
Bravo et merci pour cette démonstration remarquable d'hier soir.
Quel brio, quel talent admirable et quelle aisance aussi.
Mille mercis !
A la beauté, au talent, à l'opéra notre passion.
Mille belles choses et succès.
Bonne journée
Florence"

Qu'est ce que le Eiffel Tower Nose Lift® ?
C'est un concept de rhinoplastie médicale par injection d'acide hyaluronique en recréant par étapes successives les différents étages de la Tour Eiffel : sa base solide, son corps majestueux et la pointe gracieuse.

Qu'est ce que le Chic Lift®?
Extrait de notre article sur la Facesculpture, rajeunissement global du visage :

"L'oeil, joyau du regard, est magnifié par son coffret fait, en haut, de manière concentrique, du bombé du front, d’une légère convexité temporale, d’un sourcil convexe reflétant la lumière, d’une paupière bien dessinée sans encoche ni ptose, d’une transition douce entre le sourcil et la paupière supérieure, et en bas, d’une convexité de l’apex malaire et d’une paupière inférieure courte, en transition douce avec la joue. Ce passage sans encoche , ni ombre disgracieuse entre front et pommettes forme un « C » élégant (le Chic-Lift®) que l’on retrouve chez tous les visages jeunes et attrayants. Recréer cette transition douce, grâce aux injectables, est notre objectif."

Quant à la profiloplastie, il s'agit d'une intervention visant à corriger le profil du patient :
-soit chirurgicale avec rhinoplastie et implant - prothèse de menton dans la même séance, en ambulatoire
-soit médicale : par injection du menton avec acide hyaluronique et Botox

Voir la vidéo d'injections dans le menton

Remerciements

Le lifting sous vidéo-endoscopie

Qu'est-ce que le lifting sous vidéo-endoscopie ?

L'endoscopie est un système d'assistance vidéo qui permet de ne pas ouvrir complètement en introduisant une mini-caméra qui permet de suivre sur écran chaque geste chirurgical.
Pour un lifting, on va pouvoir se contenter de quelques petites incisions dans le cuir chevelu pour procéder au repositionnement des tissus.
Ce procédé est moins invasif et minimise les cicatrices.

Il y a 20 ans déjà, en 1998, nous créions une nouvelle gamme d'instruments chirurgicaux spécifiquement pour le lifting sous video-endoscopie.
Cette technique innovante pour l'époque est de nouveau de plus en plus utilisée aujourd'hui.

Articles Scientifique