La prise en charge de la zone temporale

Par le docteur Hervé Raspaldo, chirurgien plasticien à Cannes
Article publié dans "ANTI-ÂGE Magazine | N°6"

Corriger les tempes creuses et les sourcils tombants. Des tempes grisonnantes peuvent avoir du charme chez l’homme d’âge mûr, mais souvent une tempe creuse et des sourcils qui tombent ne donnent pas bonne mine.

Un groupe d’experts français s’est récemment penché sur ce problème de vieillissement temporal. Il s’inclut certes, dans l’approche globale tridimensionnelle du visage dite « Faceculpture » mais un traitement spécifique de cette zone est un atout majeur pour avoir meilleure mine rapidement. Ainsi, le traitement de la tempe est LE nouveau volet du rajeunissement facial.

Avec le temps, la graisse temporale diminue ou glisse vers le bas. Le principe simple de redonner du volume par injection vient du traitement des patients cachectiques (extrêmement maigre) ou atteints de lipodystrophie (fonte des graisses). 
On utilisait jusqu’alors la propre graisse du patient que l’on injectait dans les zones concernées. Cette technique s’appelle la lipostructure.

C’est un bon procédé mais avec de nombreuses contraintes dont :

  • La nécessité de pratiquer au sein d’un bloc opératoire dans une salle d’opération stérile (Il est interdit de faire ce geste dans un simple cabinet médical).
  • Une durée de séjour en clinique de 12 à 24 heures.
  • Des suites opératoires conséquentes (bleus, gonflements…) pouvant durer de 7 à 15 jours.
  • l’analyse systématique et complète de tout visage,
  • Un coût élever du fait du paiement des frais hospitaliers, voire de l’anesthésiste (en cas de neurolepanalgésie = anesthésie légère).
  • Un résultat pas toujours homogène du fait de l’irrégularité de la graisse.
  • Un risque de gonflement à long terme quand on prend du poids, car la graisse garde la mémoire (et le comportement physiologique) de l’endroit où elle a été prélevée. En résumé, si on grossit des fesses ou des hanches ou du ventre (zones de prélèvements) les tempes vont aussi grossir…
  • Une grande difficulté pour retirer, plus tard, la graisse indurée et hypertrophiée.

L’EMPLOI DE L’ACIDE HYALURONIQUE

Depuis l’avènement des acides hyaluroniques dits « volumateurs », on peut aisément remplir la fosse temporale par une simple injection (sans anesthésie car les meilleurs HA contiennent de l’anesthésiant, la lidocaine) en cabinet médical, sans suite opératoire, sans « bleu », sans œdème.

En effet, la meilleur technique est d’injecter en profondeur pour regalber avec beauté la tempe. Il est nécessaire que le chirurgien connaisse parfaitement la zone car le nerf facial croise la tempe obliquement. Nous avons décrit une technique sûre et efficace dans un article scientifique paru au journal Dermatology Surgery (cf.bibliographie). Ces HA volumateurs ont une durée de 18 à 24 mois.

QUID DES SOURCILS TOMBANTS ?

On peut aussi relever légèrement la queue du sourcil avec un HA réticulé, placé en couches fines, sous le sourcil, en forme de pyramide pour accentuer l’effet d’élévation. Mais le traitement médical idéal reste l’injection combinée d’HA et BTX (toxine botulinique) pour relaxer le muscle orbiculaire qui est un abaisseur de la queue du sourcil. Ainsi on obtient une légère ascension harmonieuse de l’ensemble de la courbe des sourcils ; ce qui est du plus bel effet.


Enfin, le lifting Temporal (type lift endoscopique ou anciennement « pince mannequin ») permet, par un geste chirurgical doux et très limité, de redessiner harmonieusement la courbe des sourcils. Suites simples de 1 semaine.

La tempe est une zone capitale dans la beauté et la jeunesse d’un visage, qu’il faut savoir mettre en valeur. Ces nouvelles techniques douces le permettent, sans toutefois entrainer d’éviction sociale longue

Box-shadow-bottom