FACESCULPTURE® :
Rajeunissement global du visage en 3D exclusivement par injections de toxine botulique et acide hyaluronique

Dès l’âge de 30 ans la peau perd en densité et en tonicité, les rides apparaissent. A 50 ans, on a perdu plus de 50% du capital acide hyaluronique, un des constituants naturels du derme assurant son hydratation. Les signes de vieillissement consistent plutôt en des rides et plis dynamiques dans le haut du visage, alors qu’il s’agit plutôt de changements volumétriques dans les parties moyennes et basses.
Les produits de comblement (comme l’acide hyaluronique) et la toxine botulique ont permis le développement de procédures peu invasives et à une approche tridimensionnelle du rajeunissement du visage [2] : alternative plus rapide, moins douloureuse et moins coûteuse comparée au lifting ; peut aussi compléter la chirurgie est indiquée [4].
Aujourd’hui la prise en charge esthétique du visage est globale et ne s’attache plus seulement à l’effacement des rides. Le but est de remodeler les volumes et de recréer un visage harmonieux, respectant les critères suivants : contours doux et ronds, pommettes convexes et contour mandibulaire bien dessiné. Avec des produits innovants, il est possible redonner au visage sa forme idéale en forme de cœur, ayant sa base en haut et sa pointe élancée vers le bas [5], forme inversée par l’âge [3]. 


Le Dr Hervé Raspaldo, spécialiste de l’esthétique faciale, a décrit la procédure, baptisée FACECULPTURE®, qui repose sur une approche naturelle du rajeunissement facial et agit selon trois dimensions, sur la dynamique du visage (rides d’expression, mimiques), les volumes en forme de cœur, et la texture de la peau : les injections ont pour but d’effacer les rides hyperdynamiques par la toxine botulique, de redonner des volumes harmonieux et de combler les rides et sillons, mais aussi d’hydrater les tissus.

F 1

Les produits injectables utilisés sont de deux types :

• La toxine Botulique (BTX) agit en détendant les muscles, en rééquilibrant la dynamique du visage, et en stoppant l’évolution des rides d’expression.
Au niveau du haut du visage, elle est injectée dans les muscles hyperdynamiques, responsables des rides horizontales du front, de la glabelle, du nez, de la patte d’oie (au coin externe de l’œil), et de la paupière inférieure ; elle est aussi utilisée pour repositionner les sourcils tombants et améliorer leur forme.
Au niveau du bas du visage, elle est utilisée pour repositionner la pointe du nez, les narines dilatées, les ridules, les plis d’amertume, un sourire gingival, des asymétries du sourire ou de la face, des masséters proéminents, un modelage du bas du visage, la peau d’orange du menton et des fanons.

• Les produits de comblement restaurent les volumes. Il en existe plusieurs types résorbables temporaires (acide hyaluronique, collagène, hydroxyapatite de calcium et acide polylactique) et non-résorbables permanents (polymethacrylate,silicone…). 

L’acide hyaluronique (AH) est actuellement le produit de comblement le plus utilisé, du fait de sa qualité de comblement, de sa résorption et de sa parfaite sécurité. Les injections viennent compenser la perte naturelle due à l’âge. Il existe des gammes d’AHs de viscosités différentes :
• les produits à plus faible viscosité, tel Juvéderm Ultra® 2 ou Restylane®, sont particulièrement adaptés à technique dite du « nappage » pour le traitement des ridules ou pour combler les cernes ou es yeux creux.
• les produits à viscosité moyenne, tel Juverderm Ultra® 3 ou Perlane® permettent d’effacer les rides du visage (rides péribuccales, contour des lèvres, sillons nasogéniens, plis d’amertume, rides du front).
• Les produits à haute viscosité, tels Juvederm Voluma® ou Sub-Q® permettent de recréer les volumes du visage au niveau des pommettes, des joues, des tempes, et du menton. 

Toxine botulique et les différents AHs ont chacun un effet spécifique et complémentaire ; de ce fait, ils sont souvent utilisés ensemble au cours d’un traitement avec de meilleurs résultats que ceux obtenus avec chaque produit séparément, en particulier au niveau des pommettes, de la glabelle ou des coins de la bouche tombants [6], une prolongation la durée de l’effet [2, 4, 7], une diminution de la résorption de l’AH grâce à l’injection préalable de toxine botulique [6], et la préservation de l’expressivité faciale grâce à l’utilisation de doses de toxine plus faibles complémentées par l’AH au niveau des rides résiduelles [8].

L’approche thérapeutique prend aussi en charge l’épiderme (peeling superficiel, mésothérapie) et le derme (lumière pulsée et thérapie photodynamique, radiage ou radiofréquence, carboxythérapie.

L’idéal est de débuter par des injections de toxine botulique afin de détendre les muscles et de rétablir leur équilibre. Le visage est plus ouvert et détendu.
Juvéderm Voluma® (acide hyaluronique réticulé) redessine les volumes du visage en 3D (en forme de coeur) et harmonise les traits.
Un mois plus tard, des injections d’acide hyaluronique (de type Juvéderm Ultra®,, Restylane®...) viennent combler les sillons résiduels•

Voir ma vidéo de Facesculpture® pour corriger l'asymétrie du visage
Voir ma vidéo de Facesculpture® pour rajeunir l'ensemble du visage

Voir aussi les informations techniques sur la Facesculpture

REFERENCES :

1- H.RASPALDO - Consensus français sur l’usage de la toxine botulique BTX pour le haut
2- et le bas du visage – Journal Cosmetic Dermatology JCD 2009
3- H.RASPALDO et coll. How to use Juvéderm + Voluma in facial rejuvenatio (consensus français) – JCD 2010
4- RASPALDO, HOFMAN, SEBBAN – Consensus international about how to use Voluma – PRIME Aesthetic Anti Ageing Journal 2011.
5- H.RASPALDO - New Era …..
6- Belahouari, Gassia – L’art de la toxine botulique- edition Arnette.